Championnat d'Europe : Kenotek Ypres Rally (ERC)

  • 22 juin 2015
Clio R3T European Trophy Chazel


Les Clio R3T Chazel à l'assaut de l'Europe !
Ypres : Trois Clio R3T en Belgique...


Le rallye d'Ypres, en Belgique, de son vrai nom, pour 2015 Kenotek Ypres Rally, est la manche belge du FIA European Rally Championship (Championnat d'Europe des Rallyes) et du Clio R3T European Trophy International. Cette 51e édition, qui s'annonce déjà comme difficile, se déroule du 25 au 27 juin, et propose aux concurrents une longueur totale de 505.58 km, dont 17 épreuves spéciales, soit 253.38 km en tout... Une épreuve où l'on retrouve Chazel Technologie Course et trois Clio R3T, qui participerons ainsi à leur toute première manche en Trophée International Clio R3T.


Pyrame : "Rouler pour gagner..."


Les débuts d'Alain Pyrame au volant d'une Clio R3T datent du Rallye en France 2014. Des débuts vite interrompus par une violente sortie de route... "Je ne veux pas épiloguer sur cette sortie, mais toujours est-il que ce que l'on a fait avant celle-ci nous a prouvé que le feeling avec l'auto est là. Les temps réalisés le prouvent. Je n'ai pas roulé depuis ce rallye, et cela risque de me pénaliser quelque peu. Mais je ne me focalise pas sur ce manque. Et malgré la violence de cette sortie, je n'ai aucune appréhension avant de prendre le départ. Au moins, cette mésaventure aura prouvé la solidité de la voiture, je m'y sens en sécurité (rires). Je vais démarrer à Ypres dans ce Trophée Européen Clio R3T, et je participerai ensuite à l'Espagne, la Corse, le Valais et enfin au Monte Carlo 2016, qui sera la dernière manche. Pour Ypres, il va me falloir trouver les bons réglages. Je connais les routes du Nord et de la Belgique, et j'ai déjà fait Ypres, en 2005. Mes objectifs pour ce rallye, c'est engranger un maximum de points sur les routes dites "normales", au long de tous ces rallyes, pour en avoir le plus possible avant le Monte Carlo, car je n'ai aucune expérience sur la neige et la glace. Je veux aussi voir comment je me place vis-à-vis de la concurrence dans ma catégorie. Je vais être aidé en cela par mon copilote David Watterlot, avec qui je n'ai pas encore couru, mais je sais qu'il va m'apporter beaucoup. Et puis je vais rouler pour gagner... Mon véritable objectif, à Ypres, c'est de gagner la manche du Trophée !"


Perrard : "Ypres, c'est affectif !"


Frédéric Perrard court depuis 1998. Nordiste d'origine, il vit maintenant à Paris, mais a toujours couru dans le Nord et en Belgique. Seule dérogation, le Rallye d'Allemagne en Championnat du Monde qu'il s'est offert pour ses 40 ans, et où il a remporté sa catégorie. "Je suis très attaché aux rallyes nordistes et belges, et j'y participe depuis le début de ma "carrière"... J'ai toujours roulé avec des tractions, et je suis monté en puissance année après année. Ypres sera ma 12e participation. Ypres, pour les Perrard, c'est une affaire de famille. Mon père l'a déjà fait 25 fois, mon frère 15 fois. En 2014, pour les 50 ans du rallye, nous avons à nous trois signé nos 50 participations. Un beau clin d'oeil à cette épreuve extraordinaire. J'ai choisi de la faire avec une Clio R3T pour le plaisir de découvrir une nouvelle auto, aux dernières technologies et aux derniers développement. Et qui semble fiable. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai choisi Chazel. Quand on connaît le sport automobile et Renault, c'est un préparateur quasi incontournable, gage de sérieux et de qualité. Pour en revenir à l'épreuve, très compliquée et au rythme très élevé, la connaître est indéniablement un avantage. Il faut l'aborder avec calme et mesure pour faire de bons résultats. C'est ce que je vais faire cette année, et mon objectif est de faire mieux que mon meilleur résultat, en 2007 : je veux finir dans les 22 au scratch..."


Delplace : "La plus haute marche en 2RM ?"


Fredericq Delplace est le régional de l'étape. Un pilote d'expérience, puisqu'il court depuis l'âge de 19 ans, et qu'il en a 46 aujourd'hui. "J'ai commencé jeune en effet, et j'ai beaucoup roulé. En moderne déjà, au début, où j'ai gagné quelques épreuves en Championnat de Belgique. Je me suis tourné ensuite vers l'historique où là aussi j'ai remporté quelques victoires. Puis je suis revenu au moderne, car j'aime rouler vite et les sensations sont quand même meilleures, pour moi. Concessionnaire Suzuki, j'ai monté une Swift S1600 avec laquelle je cours depuis 2013. Puis pour Ypres 2015, j'ai décidé de louer une autre voiture, différente, de dernière génération, pour voir la différence entre les deux. J'ai opté pour la Clio R3T pour sa réputation qui commence à se développer, et aussi parce que mon frère a, à Ypres, une concession Renault. Et j'ai aussi opté pour le team Chazel pour sa réputation... ce choix nous a paru obligatoire pour être sûrs d'avoir la qualité et la performance ! On a souvent vu leurs voitures à Ypres ou au Condroz, entre autres... Maintenant que le rallye approche, je suis impatient. Impatient et motivé ! On connaît très bien la région et ce rallye, ce qui est un vrai avantage car c'est ici très dur, très spécial. Mais on va quand même aller au minimum chercher le podium en deux roues motrices, et pourquoi pas la plus haute marche ?"

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE