Championnat de France: Rallye du Var

  • 02 novembre 2015
Clio R3 CVN by CHAZEL


61ème Rallye du Var


Traditionnellement, le Rallye du Var marque la fin de saison du Championnat de France des Rallyes Asphalte. C'est encore le cas cette année, et l'épreuve se déroulera dans les environs de Sainte-Maxime, du 26 au 29 novembre. L'occasion pour tous les protagonistes d'en découdre lors des 14 épreuves chronométrées d'une longueur totale de 221,36 km... Une occasion que ne laisseront pas passer les pilotes du Team Chazel Technologie Course ! A commencer par Florian Bernardi, qui rejoint l'équipe Chazel à l'occasion de cette 61e édition...


Bernardi : "C'est le Père Noël avant l'heure..."



Après avoir couru plusieurs saisons en Twingo R1 puis en Adam Cup, Florian Bernardi monte en gamme à l'occasion de ce Rallye du Var, et se retrouve au volant de la dernière création de Chazel Technologie Course, la Clio R3 CVN... "C'est le Père Noël avant l'heure ! C'est la complicité d'un ami carrossier, Fred Auto, et de Renaud Chazel, lui aussi ami avec Fred auto, qui a permis cela. Ce sont eux qui sont les instigateurs du projet. Quand ils m'en ont parlé, ça a été une surprise énorme... Le Père Noël avant l'heure ! Je vais découvrir une vraie auto de course dans un team dont la réputation n'est plus à faire... Je me languis déjà d'être au volant. Ça va faire une grosse différence avec ce que je connais déjà, la Twingo R1 ou l'Opel Adam... Je ne vais donc pas me fixer d'objectif particulier. Il faut, en tout premier, découvrir et apprendre l'auto. On va attendre la première étape, et on déterminera ensuite la stratégie, en fonction de la concurrence. Aujourd'hui, je n'ai aucun repère avec cette auto. Le Var, je l'ai déjà fait 4 fois, mais c'est un des rares rallyes de ma ligue que je n'ai pas gagné en formule de promotion. J'ai quand même le petit avantage de connaître le type de spéciales et les conditions très changeantes... C'est une magnifique opportunité... Outre Chazel Technologie Course et Fred Auto, je veux remercier, entre autres, Pirelli et les huiles Tridan, qui me soutiennent. En plus, pour une fois je vais pouvoir courir avec ma compagne, Cendrine Ruel, et ça ajoute encore à mon bonheur !..."


Gillet : "Prendre du plaisir avec mon minot..."



Après la Corse, c'est encore au volant de la Clio R3 Maxi que Thierry Gillet prendra le départ. "On s'est régalés... Même avec les conditions météos exécrables, ce magnifique rallye restera un excellent souvenir ! Je me suis super bien entendu avec mon copilote, avec qui je courais pour la première fois, et j'ai la sensation d'avoir évolué dans mon pilotage. Ce fut une excellente semaine... On va essayer de réitérer ça au Var. J'ai déjà fait ce rallye en 1997, c'était hier (rires), et en 2013 et 2014. Je n'ai pas eu beaucoup de réussite sur cette épreuve, et cette édition, je voudrais la réussir. L'an dernier, c'est moi qui n'était pas dans le coup, à aucun moment, avec la Megane. Cette année, avec la Clio R3 Maxi, je pense que je serai beaucoup mieux. Je suis tombé amoureux de cette voiture. Rouler avec est un plaisir incommensurable ! Elle est vive, saine, sa sonorité est magnifique... le cocktail est parfait ! Je serai copiloté, comme au Rouergue, par mon fils, ça ajoute au bonheur... Mon objectif ? Terminer dans les 80 premiers (rires), ça te va, comme réponse ? Plus sérieusement, mettre en application tout ce que j'ai appris et qui m'a permis d'évoluer, à mon niveau, depuis le début de saison, terminer, et surtout prendre du plaisir dans l'auto avec mon minot..."


Sauvaigo : "Être à l'arrivée... avec le sourire !"



Le Tour de Corse, David Sauvaigo voulait en faire une séance d'apprentissage en vue du Var et une semaine de plaisir. Hélas, aucun des deux buts n'a été atteint ! "En Corse, j'ai eu du mal. Je savais que ça allait être difficile, mais pas à ce point... La faute principalement aux conditions météo, et à ma perte de confiance. Ceci étant, c'est encore une expérience et ça m'a permis de m'aguerrir moralement. Comme ça ne m'a pas apporté ce que j'espérais pour le Var, j'ai fait une grosse journée de roulage à Alès, grâce à Renaud Chazel, et avec l'excellent Fabrice Morel comme coach ! A eux deux, ils ont réussi à me redonner confiance... Maintenant, je pars au Var pour prendre ma revanche sur la Corse (rires). Je vais attaquer d'entrée, puis essayer de monter en puissance progressivement. Le Var, je ne l'ai jamais fait, mais je suis presque sur mes terres et je connais bien le type de spéciales, leur profil, et les conditions à cette époque de l'année. Je vais être copiloté par Stéphane Marquez, qui était dans le baquet de droite de mon ami Thierry (Gillet, NDLR) en Corse. Cela va être pour moi un soutien énorme, et je compte beaucoup sur lui. Mon objectif sur ce rallye ? Etre à l'arrivée, et avec le sourire..."


Baudoin : "Je sais que je suis débutant..."



Pour Thomas Baudoin, le Rallye du Var représente la première grande épreuve de sa toute jeune carrière... Titulaire du permis depuis deux mois seulement, il attaque là un gros morceau, au volant d'une 208 R2... "J'ai fait les Fenouillèdes le week-end dernier, mais ce Var est ma première grande course. Depuis toujours, courir en rallye est un rêve. Il faut dire que j'habite au Plan de la Tour, et que depuis tout petit je vois passer les concurrents du Rallye du Var devant la maison. Maintenant que j'ai enfin l'âge, je me lance. Le Rallye des Fenouillèdes s'est bien passé et je termine 32e avec la 208 R2... Donc me voici face au Var. C'est LE rallye où je me devais de commencer vraiment. Sans jamais avoir roulé dessus, je connais les spéciales, les spécificités des tracés, des différences d'adhérences, les changements de météo à cette époque de l'année. En fait, cette épreuve va être la vraie épreuve d'essai grandeur nature en vue de la préparation de la saison prochaine : je veux en effet faire la 208 Cup en 2016. Mais attention, je sais que je suis débutant. Mon objectif, c'est rouler, apprendre et surtout terminer. Je vais vraiment découvrir la voiture, à fond, et essayer de m'y sentir rapidement à l'aise. Je n'ai pas d'autres prétentions... C'est un rêve pour moi, qui se réalise grâce à mes parents que je remercie du fond du coeur... Nous sommes déjà à la chasse de partenaires pour la saison 2016, mais pour l'instant nous allons surtout essayer de profiter de l'instant présent !"

Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Crédits photos : GraficLand. DR. Vénus Photos. Sauvaigo. Beaudoin. Gillet. Georges-Louis Billard (Photo Fenouillèdes).