Championnat du Monde: 6 voitures au Tour de Corse !

  • 28 septembre 2015
Clio R3T European Trophy - Tour de Corse


Championnat du Monde
6 AUTOS POUR LA CORSE !


La manche française 2015 du WRC (World Rally Championship - Championnat du Monde des Rallyes) signe le retour du Tour de Corse dans le calendrier mondial. Jamais un rallye n'a autant mérité le qualificatif de mythique. Comme les autres années, le Team Chazel se devait d'être présent... en force. Avec six voitures et six Renault au départ (3 Clio R3T engagées en Clio R3T European Trophy International, 1 Clio R3 Maxi, 1 Megane RS N4 et 1 Clio N3), Chazel Technologie Course contribue, une fois encore, à la construction de cette légende rallystique.


Renaud Chazel : "C'est une superbe aventure !"



Il ne s'exprime pas souvent... Pourtant, à l'occasion de ce Tour de Corse, Renaud Chazel accepte de nous livrer quelques mots... "La Corse est un terrain que j'aime bien et j'y suis fidèle. Nous y sommes très régulièrement. Pour ne parler que des deux dernières années, en 2013 nous étions en ERC, et encore l'an dernier avec Laurent Reuche et Yannick Vivens sur nos R3T ! Nous y revenons encore cette année, avec 6 voitures, et je suis sûr que nous allons y recevoir l'accueil exceptionnel que nous recevons de la part des Corses à chaque fois. C'est franchement très sympathique. La Corse 2015 va être une superbe aventure et je suis ravi d'aligner autant de voitures. En un mot : tout va bien !"


Sauvaigo : "Objectif Var !"



David Sauvaigo (Clio R3T) a déjà participé à la Sainte Baume cette année, avec une Clio R3T Chazel. Objectif plaisir en Corse, avec son ami Thierry Gillet (cf. ci-dessous) "En fait, je reviens au rallye après une interruption de... 23 ans ! C'est de la faute à Thierry (Gillet, ndlr) qui me poussait à reprendre la course et m'a présenté Renaud Chazel, avec qui il courrait depuis longtemps. J'ai décidé de (re)démarrer en 2015 avec le Team Chazel, bien sûr, pour faire trois épreuves par an. J'ai donc fait la Sainte Baume, et je fais la Corse simplement parce que Thierry y est ! Revenir au bout de tant d'années, ce n'est pas facile. Il faut se remettre dans le coup, retrouver des automatismes, et surtout découvrir de nouvelles autos, donc le pilotage et le fonctionnement sont complètement aux antipodes de ce que je connais. Le premier jour, à la Sainte Baume, ce fut un grand moment de solitude (rires). Puis le deuxième jour j'ai commencé à comprendre l'auto, à m'y sentir bien, et j'ai progressé dans mes performances. La R3T me plaît, incontestablement. Ceci étant, je me considère aujourd'hui comme un débutant. La Corse n'est pas pour moi un aboutissement, mais l'occasion d'emmagasiner de l'expérience et de me préparer pour mon troisième rallye de l'année, à côté de chez moi : le Rallye du Var !"


Pyrame : "Je suis très confiant !"



Alain Pyrame (Clio R3T) est actuellement second au classement du Championnat Clio R3T European Trophy (derrière Albert Monarri, autre pilote Chazel, actuel leader). Il arrive en Corse le couteau entre les dents... "En Corse, je vais me battre... je suis un combattant ! Je n'ai pas roulé depuis Ypres où j'avais remporté le Trophée, j'ai fait l'impasse sur l'Espagne pour des raisons personnelles. Mais j'ai toujours comme objectif la victoire finale au Trophée cette saison. Je vais donc être calculateur, et je vais privilégier, aussi bien en Corse qu'au Valais, la régularité pour engranger un maximum de points. Je sais que le Monte Carlo n'est pas un terrain qui m'est favorable, donc il faut que je sois le mieux placé possible avant cette épreuve. Donc pas de coup d'éclat, mais de la performance pure pour emmagasiner un maximum de points ! La Corse, c'est apparemment très difficile, donc il va falloir avoir le bon rythme et ne pas faire d'erreurs. Je suis très satisfait de ma Clio R3T, je suis très à l'aise à son volant. C'est une auto performante et très équilibrée, et je pense qu'avec son potentiel, on doit pouvoir vraiment faire quelque chose sur cette île magnifique. Je sens que j'ai maintenant trouvé une vraie logique de pilotage avec la voiture. Seule nouveauté, mon copilote. Il va falloir trouver mutuellement nos marques, mais je suis très confiant..."


Wendling : "La R3T est fabuleuse..."



Yannick Wendling (Clio R3T) est, avec son copilote, le seul équipage alsacien présent au départ du rallye. Il est d'ailleurs soutenu par la région Alsace... Il vient de participer au Cigalois, séance d'essai grandeur nature pour préparer la Corse. C'est son copilote, Laurent Di-Nisi, qui répond à nos questions. "Avec Yannick, nous sommes amis dans la vie. Et là, on se réunit dans la course. Nos pilotes et copilotes habituels étant indisponibles, nous avons décidé de faire la Corse tous les deux. Pourquoi la Corse ? Parce que le WRC a quitté l'Alsace (rires). Au-delà de ça, Yannick rêvait de faire la Corse depuis des années... Après quatre engagements dans notre région en WRC, on a acquis l'expérience qui devrait nous permettre de bien figurer. On va découvrir la Corse, au-delà du rallye, nous n'y sommes jamais allé, même pour des vacances. C'est l'aventure ! Avec Yannick, nous avons fait deux rallyes ensemble pour nous rôder, dont un chez Chazel, le Cigalois, pour vraiment préparer la Corse et découvrir la R3T. Cette auto est fabuleuse, extraordinaire ! C'est un très beau "jouet", très abouti. On a bien pris confiance, et on aborde le rallye avec sérénité. Maintenant, il faut y aller avec humilité, c'est un rallye très difficile avec beaucoup de pilotes locaux. Notre objectif ? Voir Ajaccio dimanche après-midi. Ça c'est le gâteau. Après, si on peut faire quelques perfs, ça sera la cerise sur le gâteau !..."


Gillet : "La Corse ? Une fête !"



Thierry Gillet (Clio R3 Maxi) est un habitué du Team, et fait sa première apparition en Mondial. C'est son second rallye au volant d'une R3 Maxi, qu'il a déjà pilotée au Rouergue. "Et pour la première fois, au Rouergue, j'ai roulé avec mon fils, qui a maintenant 19 ans ! Une vraie complicité, un beau moment de partage... L'occasion de découvrir aussi la Clio R3 Maxi, une auto performante et très agréable à conduire. Bien conseillé par le Team, on a rapidement progressé et amélioré nos performances, c'est encourageant et ça veut dire que je commence à comprendre l'auto. La Corse, ça va être plus compliqué... C'est un rallye difficile, sur tout les plans, même physique ! Je vais le faire avec Stéphane Marquez, que Renaud m'a présenté au Rouergue, et qui est un copilote d'expérience. Il a déjà fait quatre fois la Corse, et le courant est de suite bien passé entre nous. Je pense que ça va le faire. Moi, je l'ai fait une fois en 2012, en historique. Ça permet quand même de connaître un peu le profil des routes et ça aide un peu. Mais on ne vise rien de spécial... Je me suis offert la Corse pour mes 50 ans, que j'ai eu le 27 septembre, juste une semaine avant (bon anniversaire, ndlr !). La famille et les amis vont nous rejoindre le week-end. La Corse, ça doit être une fête !"


Et aussi...



Jean-Michel de Meyer, pilote corse, est également sur ses terres. C'est la première fois qu'il sera au volant d'une voiture Chazel Technologie Course, en l'occurence la Megane RS N4. Pilote au fort potentiel, il ne prend pas le départ pour faire de la figuration... Olivier Guittard, lui, pilotera une Clio N3. Ce pilote cévennol a choisi de faire confiance au Team pour l'accompagner et pour la gestion technique de son aventure Corse 2015 !