Championnat du Monde: Rallye Monte-Carlo WRC

  • 17 janvier 2016
Clio R3T Monte-Carlo 2016


2016 : C'est reparti !


Exit 2015, vive 2016 ! L'équipe Chazel Technologie Course au grand complet vous présente ses meilleurs voeux à l'occasion de cette nouvelle année, que l'on vous souhaite pleine de bonheur et surtout de podiums...
C'est reparti pour Chazel Technologie Course, avec, comme tous les ans, une épreuve incontournable qui marque le vrai début de saison, au mois de janvier : le Rallye de Monte-Carlo...


Burri : "Objectif Victoire !"


Après sa victoire en 2015 en R3T ALPS Trophy, Michael Burri s'est vu offrir sa participation à ce Monte-Carlo par les organisateurs et partenaires de cette formule R3T ALPS Trophy (Renault Suisse, Renault Sport Technologies, Michelin Motorsport, Auto Sport Suisse, Chazel Technologie Course et Bz Consult). Ce Monte-Carlo est une des manches, la première pour 2016, du Clio R3T European Trophy. Une occasion rêvée que le jeune pilote suisse n'envisage pas de laisser passer... "C'est certainement une des plus belles opportunités de ma carrière... Avec Anderson (Levratti, le copilote, NDLR), on le prépare à fond. Je redémarre une saison avec Anderson, ça sera la troisième. Je m'entends très bien avec lui, aussi bien dans le privé que dans la voiture où l'on se comprend bien, donc aucune raison de changer l'équipe. On se prépare très sérieusement, donc, car nous y allons avec de grosses ambitions. Je ne dois pas laisser passer cette chance ! J'ai déjà fait deux fois ce rallye, mais pas dans la région de Gap. Cela sera donc une découverte. Nous y avons fait une séance d'essais avec la voiture, plutôt prometteuse. Nous définirons la stratégie de course en fonction des paramètres, et en particulier de la météo. J'aime bien le temps un peu pourri, et j'aimerai qu'il y ait beaucoup de neige. Toujours est-il que je ferai tout mon possible pour gagner, malgré la grosse concurrence, pour tous les gens qui me permettent cette aventure, et en particulier l'équipe Chazel, que j'ai rejoins au Valais et qui m'ont donné une auto pour gagner. Je me sens bien dans l'équipe, l'ambiance y est excellente et le travail très pro. J'aime ça. Je me réjouis donc d'être au départ de ce Monte-Carlo !"


Bousquet : "Je réalise un rêve de gosse !..."


C'est un rêve de gosse que va réaliser Thierry Bousquet en prenant le départ de ce Monte-Carlo 2016, au volant d'une Clio R3T... "Je suis amoureux de l'automobile depuis toujours, mais je cours depuis relativement peu de temps. J'ai fait un peu de régularité en VH, puis en 2009 j'ai pris ma première licence pour devenir compétiteur, toujours en historique... En moderne, j'ai fait quelques rallyes terre, le dernier en 2015. Mais bon, mon expérience des voitures modernes est limitée ! Ce Monte-Carlo, c'est une aventure. A 62 ans, je suis sûrement un des plus anciens à prendre le départ. Je suis ce que l'on appelle souvent un Gentleman Driver. Ça ne me gêne pas, et il n'y a pas d'âge pour réaliser ses rêves. Et puis, attention, j'envoie, quand même... Même si je n'ai pas d'expérience en moderne, en historique, ça roule (rires). On va participer là, avec mon copilote Marc Jourdan, à une épreuve très difficile. On verra sur la route, au fur et à mesure, ce que cela donne. J'ai déjà fait deux fois l'épreuve, en historique, mais ça suffit à donner une idée des difficultés. On devrait avoir de la neige, et on va se régaler... Normalement, la Clio R3T, c'est uniquement pour ce Monte-Carlo. Mais rien n'est jamais gravé dans le marbre... J'en ai parlé avec Renaud, peut-être que ma saison 2016 verra un panachage moderne historique !"


Joly : "Des étoiles plein les yeux..."


Florent Joly, à 27 ans, dispose déjà d'une solide expérience. Deux années en copilote, puis pilote depuis 2006 avec déjà deux participations au Monte-Carlo... "C'est un gros rallye, qui te mets plein d'étoiles dans les yeux... Tu es sur un rallye du Championnat du Monde, tu côtoies le gratin de la discipline, c'est le rêve ! Mais c'est un rallye très compliqué. A mon sens, il ne faut jamais être à la limite, il faut toujours garder une minuscule marge de sécurité, car c'est extrêmement piégeux. Tu passes de la neige à la glace, puis au sec ou à la pluie. Ça te casse le rythme ! C'est très particulier et compliqué à gérer. Je vais donc prendre le départ pour la troisième fois, après mes participations de 2014 et 2015, où j'ai fait un podium de classe à chaque fois, en R2. Cette année, j'ai acheté une Clio R3 Maxi, que j'ai totalement démontée puis remontée pour tout vérifier, après avoir fait le Cigalois "pour voir". Ensuite, je l'ai amené à Renaud Chazel pour qu'il checke et valide la voiture. J'ai rejoint Chazel Technologie Course grâce à Michel Reboul, qui leur fait confiance depuis longtemps, et aussi car "Chazel", c'est la référence dans ce domaine... L'auto étant donc parfaitement prête, je suis en confiance. J'ai beau, avec Loïc Declerck, mon copilote, être un amateur, je suis avant tout un compétiteur. On y vient bien sûr et avant tout pour se faire plaisir, mais j'aimerais bien, cette année encore, faire un podium de classe... Après, on verra sur la route comment cela se passe, car il y a une concurrence redoutable..."

Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Crédits photos : Daniel Perrin. DR. Robin Fabre.