Coupe de France : Haute-Provence

  • 14 mars 2016
207 S2000 by Chazel Technologie Course


Coupe de France - Haute Provence
Laurin : "Comprendre le mode d'emploi !"


Nouvelle saison mais surtout nouvelle monture pour Gérard Laurin. Cette année, c'est au volant d'une Peugeot 207 S2000, entièrement refaite à neuf dans les ateliers de Chazel Technologie Course, qu'il va laisser son talent s'exprimer... "Après avoir fait sept rallyes en 2015 avec ma fidèle Clio R3 Maxi, j'ai décidé de passer à autre chose, et j'ai acheté cette 207 S2000... J'espérais rouler un peu avant de me lancer dans l'arène, mais mon emploi du temps m'a empêché d'organiser des essais. Du coup, je vais rouler un tout petit peu l'avant-veille et la veille du Haute Provence, et je me lance ! Je serai épaulé par Eric Marquez, un excellent copilote en qui j'ai toute confiance, et qui va bien m'aider. On va découvrir vraiment l'auto en course... D'après ce que tout le monde me dit, le pilotage d'une S2000 est vraiment différent. C'est un nouveau challenge qui n'est pas fait pour me déplaire. Pas d'objectif donc pour ce rallye, hormis comprendre le mode d'emploi... Pour les résultats, je pense qu'on verra plus tard. Je serai déjà mieux dans quelques semaines, au Grasse, que je ferai avec mon flls Jérôme..."


Sauvaigo :
"Tous les paramètres sont réunis."


C'est le début d'une seconde saison au volant d'une Clio R3T pour David Sauvaigo, l'autre régional de l'étape. "Je n'ai fait que trois courses l'an dernier pour ma reprise, avec la Clio R3T, mais cela m'a permis de découvrir l'auto, et je l'apprécie tout particulièrement. On a d'ailleurs, comme beaucoup, terminé la saison au Rallye du Var, et on s'est tout simplement régalés sur cette épreuve ! Le Haute Provence, c'est la reprise, la remise en jambes, pour essayer de faire revenir le rythme après l'intersaison. Cette année, tous les paramètres sont réunis. A moi d'en faire bon usage. J'ai une auto que j'apprécie, parfaite et parfaitement préparée par le team Chazel,. J'ai un copilote avec qui je m'entends très bien, Stéphane Marquez, frère d'Eric, et qui était déjà avec moi au Var. Je suis en bonne condition physique. Que demander de plus ? Je n'ai jamais fait le Haute Provence, mais je n'habite pas très loin et je pense que je ne serai pas surpris par le profil des routes. Normalement, ce rallye devrait nous permettre d'arriver bien préparés et dans les meilleures conditions pour faire la Sainte-Baume, les 6 et 7 mai prochains. Je n'ai pas d'objectif particulier, hormis rouler et me faire plaisir. Après, si on le sent bien, on fera ce qu'il faut, quitte à faire un résultat !"